Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Le temps détruit tout"

Publié le par F.H

"Le temps détruit tout"

Irréversible réalisé par Gaspard Noé avec Monica Bellucci, Vincent Cassel, Albert Dupontel. Sortie le 24 mai 2002.

NOTE : 8.5/10

IRREVERSIBLE. En voilà un terrible mot. Et ce mot est le titre d'un film grandement polémique réalisé par Gaspard Noé et présenté au festival de Cannes en 2002. Au casting, Monica Bellucci ,Vincent Cassel et Albert Dupontel.

Pour faire court, l'histoire est celle d'une vengeance racontée à l'envers. Les 10 premières minutes du film sont très éprouvantes par rapport à ce qui s'y passe et à la caméra qui tourne sans cesse (un conseil : ne mangez pas trop avant de le regarder!). Si vous réussissez à passer ces 10 minutes allez jusqu'au bout! D'autres épreuves vous attendent, notamment la plus difficile (et je pense ne rien vous révéler ici tant on en a parlé mais arrêtez votre lecture si vous ne savez vraiment rien du film) : une scène de viol de 10 minutes environ. Voilà d'où vient principalement la polémique. Cette fois-ci, la caméra ne bouge plus et l'on voit tout. Cette scène est insoutenable et d'un réalisme effrayant. Mais le viol n'est-il pas insoutenable? Je comprends la réticence de nombreuses personnes à l'égard de ce long-métrage et les critiques qui reviennent le plus souvent : "la scène de viol est trop longue" et ce n'est pas faux, quel est l'intérêt de faire une scène si longue si ce n'est pour nous mettre mal à l'aise? ; "ce film montre de la violence gratuite", oui, mais dans notre société, on ne voit que des actes de violence gratuite ; "la façon de filmer qui donne la nausée", un peu moins de caméra tremblotante et tournante n'aurait pas été un luxe, je l'accorde. Le débat est de toute facon sans fin.

Pour moi, ce film est très réussi car il met une grande claque. Il nous rappelle que le hasard peut être bien cruel.On ne peut être qu'ému et révolté par ce que l'on voit. C'est une expérience cinématographique violente dont on ne ressort pas indemme mais le cinéma est là pour nous faire ressentir différentes émotions, pour nous secouer et aussi parfois pour nous mettre mal à l'aise (sans trop le faire non plus sinon nous n'irions pas voir beaucoup de films). Je ne dis pas que je reverrai ce film une dizaine de fois. Mais, Irréversible n'est pas qu'un film violent et il le faut pas le réduire à la scène du viol, ce serait passer à côté de quelque chose. C'est également un film sur l'amour, et il ne faut pas oublier cette partie importante de l'histoire. Les intéprétations de Bellucci, Cassel et Dupontel sont justes et touchantes. La façon de filmer est déroutante mais cela change de ce qu'on a l'habitude de voir. Et cette chronologie à l'envers donne tout son sens et sa force au film qui commence mal mais finit bien ou serait-ce le contraire?

"Le temps détruit tout"

Commenter cet article