Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Audrey Hepburn perd la vue

Publié le par F.H

Audrey Hepburn perd la vue

Seule dans la nuit (Wait Until Dark) réalisé par Terence Young avec Audrey Hepburn, Alan Arkin , Richard Crenna. Sortie en 1967.

NOTE : 8.5/10

Ouvrons le placard aux archives.

Je suis une grande fan des huis clos. Cela revèle pour moi d'une très grande prouesse de transposer une pièce de théâtre à l'écran (comme c'est souvent le cas pour les huis-clos au cinéma) et de réussir à maintenir l'attentation du spectateur devant un film où l'intrigue se déroule dans une seule pièce et avec un nombre d'acteurs réduits.

Je vais vous parler d'un huis-clos que j'ai découvert il y a peu et que je trouve très réussi. Il s'agit du film Seule dans la nuit (Wait Until Dark) de Terence Young avec la charmante Audrey Hepburn, sorti en 1967. C'est une adaptation de la pièce du même nom écrite par Frederic Knott (à qui l'on doit Le crime était presque parfait).

Pour vous résumer simplement l'histoire, il s'agit d'une jeune aveugle, Susy (A.Hepburn) qui se retrouve malgré elle mélée à une affaire plutôt sordide et qui va être confrontée à trois individus très mal intentionnés. Je n'en dis pas plus si ce n'est que la tension et le suspense sont présents et montent crescendo. Nous possédons un avantage considérable sur l'héroïne puisque nous pouvons voir, contrairement à elle. Cela contribue à créer un sentiment d'impuissance et à renforcer l'appréhension que l'on ressent petit à petit face aux évènements. Le huis-clos est maîtrisé de bout en bout. La réalisation ne date certes pas d'aujourd'hui mais le film n'a pas tant vieilli. Il doit beaucoup à l'interprétation d'Audrey Hepburn qui est parfaite dans ce rôle dramatique. Les autres interprètes (Alan Arkin, Richard Crenna...) ne déméritent pas non plus. Enfin, les 15 dernières minutes du film sont les plus réussies. La tension est à son paroxysme et le jeu avec les lumières est saisissant. C'est le face-à-face ultime. On perd nos repères et on se met complètement à la place de Susy. On attend. On écoute. On tremble. Son handicap deviendra-t-il une force? A vous de le découvrir... dans le noir!

Audrey Hepburn perd la vue

Commenter cet article